dimanche

Chapitre 10 - OH BABY BABY IT'S A WILD WORLD - extraits...



"Lors de mes premiers pas hors du lit, alors que je me traînais dans la chambre, j'ai feuilleté les journaux, entassés sur une desserte, ceux que lisaient mes parents lorsqu'ils étaient à mon chevet... Je suis tombée sur le quotidien, la République du Centre, daté du lendemain de mon hospitalisation, et mon cœur s'est vrillé à la lecture d'un des titres de la une, « Un rocker sous les verrous »... En page intérieure, une photo de Nicolas était accompagnée d'un texte : Nicolas Toulouse, leader du groupe de rock français, les Dirty Angels, a été arrêté pour détention de drogue. Il pourrait être mis en examen pour trafic de stupéfiants. Plusieurs grammes d'héroïne ont été saisis dans un local lui appartenant. Une enquête est en cours, plusieurs individus, impliqués dans cette affaire, sont entendus par la police. L'avocat du chanteur a demandé la mise en liberté provisoire de son client. Une décision du juge d'instruction devrait intervenir bientôt. S'ensuivait une légère bio de Nicolas et un récapitulatif de son parcours et du groupe...
Je suis estomaquée. Ainsi l'affaire a fait du bruit... J'ai brandi le journal sous le nez de mes parents :
- Vous m'aviez caché ça !..."


"Je ne supporte plus la maison de mon enfance, trop de drames... J'y revis en permanence la scène de mon agression. Je ne peux pas monter l'escalier sans frémir. Mes parents sont également mal à l'aise, ils me reparlent de déménager à Nice. Toutefois, j'appréhende l'idée de me retrouver seule, chez moi... Ma vie d'avant a été saccagée en quelques heures... arrestation de Nico, agression, naufrage de ma grossesse... Un voile obscur est retombé sur ma vie. Je suis passée de l'ombre à la lumière pour replonger dans les ténèbres.
Je suis affalée sur mon lit, la psyché renvoie mon image peu flatteuse, mon corps amaigri flotte dans le peignoir, mon visage est tendu et mes yeux creusés, je passe la main sur mon crâne déplumé et tâte la fine cicatrice encore bombée, je ressemble à un bagnard famélique. Je suis fracassée par des migraines dues à ma commotion que je soulage avec de l'extrait de codéine.
J'ai envie de faire tourner mon vieux Teppaz, en guise d'hommage nostalgique... Je choisis un vinyl et la douce voix sensible de Cat Stevens, chantre de mes sages veillées lycéennes, me plonge dans la mélancolie... Je m'allonge et laisse venir les larmes..."



TEASER présentation + Vidéo...